Virement Lof pour Lof

Publié le par Balthasar Sievers

Le virement lof pour lof ou l'empannage, est la manoeuvre qui permet de changer de bord en passant par le vent arrière.
 
Cette manoeuvre est facile à réaliser mais peut être trés violente par vent fort.
 
Il faut accompagner le mouvement en bordant le davant afin d'étoufer la voile le temps de faire passer l'antenne d'une amure sur l'autre.
En suite on choque le davant pour relancer le bateau et repartir sur le nouveau bord.
 

 

Cette manœuvre est décrite sous le nom de trélouche ou gambille par Jules Vence.

 

Mais ces thermes seraient plutôt réservés à une autre maneouvre possible uniquement sur les barques catalanes dont l'inclinaison du mat, l'absence de voiles d'avant et de bastaques, permet de mettre la voile en drapeau et de faire passer l'antenne devant le mat. 

 

J’invite nos lecteurs à participer, via leurs commentaires, pour parfaire la définition des manouvres afin de transmettre au mieux des connaissances exactes avec les thermes appropriés.

 

 

Commenter cet article

eric 23/04/2007 09:46

L'histoire du mat utilisé comme palan, est issue des "leudi" qui sont de grandes embarcations (environ 14/15m) et qui transportaient souvent du vin en ligurie.
Elle ne concerne donc pas les petites embarcations. Du reste sur ce genre d'embarcations, vu le poid de l'antenne ( environ 600kg) la manoeuvre de la trélouche était impossible. l'antenne était placée du bon coté avant le départ. ou alors elle était affalée, déplacée et hissée à nouveau.

Balthasar 20/04/2007 08:57

Merci pour ce commentaire.
La petite animation que j'ai créé, montre une barquette qui passe de la bonne main à la mauvaise main en effectuant un virement lof par lof ou empannage. Pour mieux comprendre la manoeuvre je n'ai pas fait apparaitre la voile d'avant afin de ce concentrer sur la spécificité du gréement latin. Sur nos barquettes marseillaises nous avons un foc ou un polacre en voile d'avant ce qui nous enmpèche de faire passer l'antenne et la GV comme la trélouche des voiles catalanes.
Le mât vers l'avant comme grue afin de charger la cale avant? Je ne sais pas il faudrait voir avec les bateaux comme les tartanes ou autres bateaux de charge car nos barquettes avaint la soute principale entre le mât et le trou d'homme c'est à dire a l'arrière. On y mettait le poisson et les filets ce qui fait du poids. La charge à l'avant, je ne sais pas si ça rend le bateau vraiment maniable sous voile?
Cordialement Balthasar

eric 19/04/2007 16:15

Bonjour
Il semble qu'il y est une petite erreur sur les shémas, puisqu'effectivement cette manoeuvre permet de faire passer l'antenne du bon coté, votre embarquation devrait repartir à "la bonne main" hors elle repart après le virement "a bido" ( c'est à dire à la mauvaise main) on dit aussi " a la mala"....
Elle ne justifie pas à elle seule l'inclinaison du mât vers l'avant.. par exemple sur les "leudi" l'inclinaison du mât permettait d'avoir la tête de mât en surplomb de la cale principale, il etait donc plus aisée en y disposant un palan de monter et descendre les gros tonneaux de vins.
Cordialement